Mon manège à moi…

Avril.  Fébrilité, renaissance et changement. Quelle agréable période de l’année.  Mon corps a dû être mis en état de repos ces dernières semaines suite à l’intrusion de petits trouble fête  qui en ont pris possession!

Mon manège à moi c’est… moi !… Étourdissant?… Un peu…Non !

Arrêt obligé

 J’ai eu beaucoup de temps pour penser. Oh oui vous savez le petit hamster qui spin. Le miens il ‘’spinnait’’ d’avant et d’arrière dans une belle grande roue…ROUGE ahah !

Tous les tours de roue que je fais à propos de ces derniers mois me ramènent  tous au même point de départ : Oser être soi, sans masque, sans peur ni jugement.

 J’ai souvent eu l’impression par le passé que j’ai perdu mon temps à faire certains de ces tours à sens contraire. Je réalise maintenant,’’ NOW’’,  que ces passages m’étaient plus qu’utiles.

La personne que je suis aujourd’hui est le ramassis, disons le résultat ( c’est plus joli), de tous les tours que j’ai fait et toutes les sensations que j’ai eu . Vive les vertiges !!!!

Notre passé peut parfois nous définir…

Je suis coiffeuse. Je travaille conjointement avec mes clients afin de leur offrir le meilleur service qui soit, cerner leurs besoins et créer simplement ! Oui créer! Créer avec eux la meilleure version d’eux même ! Chose certaine, l’attitude est aussi importante que les aptitudes. C’est ce que l’on m’a appris et  croyez moi, l’expérience me l’a confirmé.

Ayant déjà fait des études  en psychologie à l’UQTR et en Tourisme (développement de projet) avant mes études de coiffure ( hein???? Eh oui!), je constate que tout ce que j’ai accompli forme un puzzle.  En tant qu’entrepreneure, toutes ces sphères me sont utiles. Je suis une heureuse entrepreneure qui est sur son ‘’X’’. Un ‘’osti’’ de gros X (oups) qui me donne des frissons et des vertiges.  Vous savez au théatre, l’endroit ou l’on est à sa place ? Mon ‘’x’’ je l’ai trouvé à 27 ans !

Le destin

Récemment, j’ai découvert les Bars d’access Conciousness.  Mon amie Karine , facilitatrice, voulait organiser sa première classe.  Elle m’a demandé si je pouvais faire ça à la maison. Hum beaucoup mieux, en pleine nature chez ma maman ! Oui ! Je ne connaissais absolument rien d’Access Consciousness.  Je vous ai  dit un peu plus haut que dans mon ancienne vie je faisais du développement de projet.  Ok, stimulant et intéressant, je vais t’organiser ça moi ! Je serai même votre hôte! Je serai là pour les ‘’au cas où’’. Karine de me dire, non mais fait la classe Manon! Ma mère, massothérapeute et maître reiki , oui bien-sur elle l’a fera, ça va de soi, elle va tripper mais MOI? Moi ????????? Ah ouin ? Je suis aussi spirituelle que jadis  la ‘’Pitoune’’ à La Ronde ! Pas compliquée, sans flafla, lentement mais surement tout en étant amusant, amusant? Enfin je crois 😉

J’ai  fait cette journée de classe ! J’en ai fait 3 en fait. 3 classes qui permettent de devenir facilitatrice. Ben oui, je peux maintenant l’enseigner ! Eh…. Que s’est –il passé depuis juillet dernier, lors de ma première classe ? Toutes les lectures que je faisais en lien avec Access Consciousness ont vraiment  ‘’éveillé’’ ma conscience et mon intuition. J’ai débloqué réellement lors de ma 3e formation en mars dernier. L’un des fondateurs d’ Access, Dr Dain Heer, a mis 6 mois avant d’en ressentir les bienfaits.

Moins d’un an après cette initiation spontanée, je plonge en tant que facilitatrice! Voyons je ne serai jamais facilitatrice, Moi ? Beaucoup trop cartésienne… Et si c’était possible ? Ma vie est remplie de possibilité! Si vous saviez comment cet ajout à ma vie stimule ma créativité dans mon travail et mes relations! C’est fou !

Possibilités

La coiffure prend toujours la place numéro 1 dans mon manège.  J’y ai même ajouté le maquillage professionnel puisque ça allait de soi, un ‘’package’’ ! L’art en général me passionne, ainsi que les gens passionnés de leur métier quel qu’il soit.

J’ai maintenant, plus que jamais, la soif d’apprendre et  de transmettre mes connaissances .  Être moi sans jugement, sans masque avec confiance et détermination.

La vie est une roue qui tourne sans cesse et parfois on a le désir de stagnation par sécurité ? Ou serait-ce le manque de confiance? Et si on s’amusait avec elle, sans peur ni méfiance ? Si l’on  tombe on se relève et on continue ? Vrai?

Inspiration du moment :

Karinechampagne.ca

Marilyn Pellerin, l’ABC du Maquillage

Livre : Sois toi et Change le Monde , Dr Dain Heer

            Joy Of Business, Simone Milasas

Tendances 2019…librement inspirée

2019, bonne année chers lecteurs ! Nouvelle année signifie, entre autre, nouvelles tendances. Dans mon quotidien d’artiste des cheveux, on me demande plusieurs fois par jour quelles sont ces tendances. 

Quelle est  la couleur Pantone de l’année ?

La couleur Pantone (référence mondiale de la couleur pour la mode, graphisme, déco) est déterminée chaque année par un comité d’experts. C’est une tradition forte attendue chaque année depuis 20 ans.  Les membres s’inspirent des plus grands influenceurs mode (vedettes influentes, désigners etc.). 2019  est l’année du ‘’Living Coral’’. Portez attention lors de vos visites dans les boutiques de décoration, boutiques de vêtement, maquillage et coiffure dans les prochains mois. Vous remarquerez surement la présence de toutes les déclinaisons du corail.

Dis-moi, quelle coupe est tendance? Et la couleur?  LES questions !

Cette année, en consultant les différents sites professionnels et influenceurs du monde capillaire, je vous fais un résumé de mes observations

-wet look : Beaucoup d’artistes ont adopté ce look ces dernières semaines ( Marie-Mai, Charlize Theron).

-Cheveux séparés sur le coté avec volume

-Cheveux très couts

-Frange très courte

– un petit ‘’wavy’’ naturel look de plage

– Le retour des accessoires des années 80-90 comme la pince crabe, le serre tète zigzag, les bandeaux flamboyant et les chapeaux. Coup de théâtre, selon VOGUE Paris, les cheveux très courts, voir carrément rasés (style 90’) sont très tendances ! Oh wow je suis avangardiste et tendance !

– Couleurs : Bruns profonds,  les blonds neutres, le roux,  le corail bien-sur.  Les touches de couleurs pastels sont encore présentes ainsi que les couleurs vives.

Ce que j’en pense sincèrement?

Ceux  et celles qui me connaissent s’en doute…

De ce que je peux analyser, la tendance est assez large et diversifiée. Il y a des courants qui demeurent  quelques années mais rien de tranché d’une saison à l’autre, d’une année à l’autre.  On entend : Vous serez ‘’in’’ si…vous  serez ‘’out’’ si… Selon moi ce qui est ‘’in’’ est ce qui nous ressemble, ce qui nous fait sentir belle,  ce qui nous met en valeur mais surtout ce qui nous différencie des autres, moi j’appelle ça l’UnIcItÉ et la différence.

Voulons-nous vraiment nous fondre à la masse, se ressembler toutes ? Non!  Je n’ai jamais voulu entrer dans le moule et j’ai toujours apprécié les différences, l’unicité de chacun. Selon moi, avoir du style, est beaucoup plus d’assumer ses choix et ses préférences. Quand ma cliente veut que je lui donne la réponse parfaite, que je décide à sa place, c’est alors que le jeu des questions commence. Quelles sont les couleurs que tu aimes ? Qu’est-ce que tu aimerais essayer et qu’est-ce qui t’en empêche ? C’est étonnement quand j’ai la fameuse ‘’carte blanche’’ que je pose le plus de question.

Même chose quand elle s’assoit sur ma chaise et qu’elle me demande quelles sont les tendances (parce qu’elle veut un changement évidemment), je lui énumère ces tendances mais est-ce que ça correspond à ses attentes, est-ce qu’en étant ‘’tendance’’ elle se trouvera plus  belle et elle-même ?  Hum… Forte chance  qu’à son prochain rendez-vous elle me dise que ça ne lui ressemblait pas… Il n’y a rien de scientifique à ce constat c’est mon expérience qui parle !

Gros changement pour l’une, petit changement pour l’autre! D’où l’importance, la GRANDE importance de la consultation. Ne pas seulement écouter les besoins mais les ressentir.  Tout se joue dans la communication et l’attitude.  On entend souvent qu’au travail, l’attitude est plus importante que l’aptitude. Personnellement, je dirais un beau mélange des deux,  c’est  »winner » quand tu es coiffeur!

Je m’éloigne un peu du sujet. La relation coiffeur-client fera un intéressant sujet à aborder éventuellement.

Revenons à notre sujet,  Les tendances 2019, sont à la féminité, davantage au naturel que par les années passées. Un beau retour aux années 80 et 90. Comme dirait l’autre, si vous avez déjà porté la coupe ’’Longueuil’’  dans le temps et que vous avez l’idée d’y revenir parce que ca redevient ‘’in’’…hum… Non !…. Hey Ben oui mauzus! Why not ?

Ayez du style, votre style

Sans blague, La personne la plus ‘’in’’ est la personne qui s’assume et qui ose afficher ses goûts! Osez-vous afficher vos goûts ? Qu’est-ce que ça prendrait pour que vous assumer tel que vous êtes, dans votre unicité ?
Chers amis, si vous voulez être tendance en 2019, passez me voir pour une coupe, comme la mienne?  »Tondeuse no.1 » je suis tendance non ? N’oubliez pas, VOGUE l’a écrit…

La mode se démode, le style jamais  –Coco Chanel

Il était une fois, la coiffeuse qui perdait ses cheveux

Mystère

Toutes les histoires commençant par : « Il était une fois » se terminent bien. Donc, il était une fois le premier blogue, le premier “jet” de la coiffeuse qui perdait ses cheveux.

Moi, Manon Lebel, Être humain, femme, artiste, entrepreneure, coiffeuse, je perds mes cheveux. C’est ma réalité depuis quelques semaines. Pourquoi? Pour une raison qui pour l’instant, m’est complètement inconnue. Décembre, Tu parles d’un mois pour se promener le coco à l’air.

Non je ne suis pas malade. J’ai beaucoup d’énergie, trop même. Mon corps s’est déclaré la guerre à lui-même, il se défend en faisant tomber mes innombrables cheveux. J’essaie de lui faire comprendre que personne ne gagnera de victoire à vouloir les faire tomber, mais en vain. Résultat : J’ai présentement le look chatte d’Espagne, la princesse au crâne garni de motifs abstraits.

Tellement ironique comme situation. Dans le cadre de mon travail, je collabore souvent à titre de bénévole aux differents défis Tête Rasée de Leucan et de la Société Canadienne du Cancer. Pour ce défi, le temps n’aura pas suffit à faire une levée de fond, la chute à été trop fulgurante!

Bien mystérieux cet état. Moi qui, pourtant est en pleine éclosion professionnelle, je n’ai jamais autant aimé qu’en ce moment mon métier d’artiste des cheveux. La vie est belle et bonne pour moi. Je transite vers le beau papillon que je souhaitais tant devenir. Travail de coiffure et maquillage en Europe, coiffure sur un plateau de cinéma, une belle et grande clientèle à mon commerce, quoi demander de mieux? Pas de choc ou gros stress; grand mystère de la vie que cette alopécie. 

Parlant d’ironie, je fais une petite parenthèse si vous le permettez. À la fin de l’été dernier, j’ai fait un appel à tous sur ma page Facebook afin de recevoir des photos de mes clients et clientes dans le but d’en créer un mur où ils seraient mes vedettes. Clichés sur lesquelles ils et elles se sentaient beaux et belles, où leur chevelure était le centre de la capture. J’ai eu cette idée afin d’augmenter le sentiment d’appartenance et l’estime de soi, mais surtout, dans l’optique de créer de la vie pure et vraie dans mon salon afin d’éviter les affiches commerciales. Célébrer la beauté de ma clientèle! Vous savez quand a eu lieu l’inauguration de ce mur? Deux jours après ma fameuse coupe chatte d’Espagne! Oh oui! Une autre vidéo, celle de l’inauguration avec une Manon pas de cheveux le coco à l’air mais un rouge à lèvres…toujours 😉 ! C’est fou non? Je crée de la beauté instantanée et j’aide à améliorer l’estime de soi, c’est mon métier améliorer l’apparence!!! Je me revois me répéter en boucle lors du dévoilement de cet oeuvre que mes cheveux ne me définissent pas, que mon apparence ne me définie pas, que ma personnalité et mon charisme doivent transcender tous les artifices. Que cet événement, qu’est la perte de mes cheveux,  me permette de faire découvrir aux autres mon âme, la personne que je suis vraiment : MOI. Fin de la parenthèse.

Fascination

Quand on y pense c’est fascinant, weird même! Ce sont les termes que j’ai utilisé en discutant avec ma dermatologue qui semblait essayer de déceler toute détresse psychologique en moi. Docteur, vous me dites que ma vie n’est pas en danger, c’est o.k. Je vais gérer l’aspect esthétique. 

Évidemment, je devais me rendre à l’évidence que je devais raser ce qui me restait de cheveux. Nous avons donc procédé à la coupe spéciale « Tonte No.1 » pour un résultat unique! Je suis unique! Toutefois, mise en garde: N’essayez pas ça à la maison, le résultat risque d’être défférent. 😉

Oui, j’ai versé quelques larmes et eu besoin de quelques heures pour digérer cette mise à nue. Mon estime et ma féminité en ont pris un petit coup. Seulement quelques heures d’appitoiement intense. Ensuite, je me suis dit ok, on va commencer à porter des boucles d’oreilles ahah.  J’ai une capacité de résilience assez phénoménale en général. Mon corps aime quand mon esprit est en symbiose avec lui ; de là émerge un sentiment de bien être et de positivité.

On y voit maintenant mon âme

Malgré tout, vous savez ce que j’en pense? La vie se charge bien de nous donner des défis mais il n’en tient qu’à nous de leurs donner un sens. Nous sommes ici pour vivre des expériences qui nous font changer, évoluer. La vie nous parle.  Je suis privilégiée car mon état n’est pas relié à un effet secondaire d’un traitement contre le cancer, ni aucune maladie potentiellement mortelle. Cependant, je suis en dualité plus que jamais entre le paraître et le “être”. Mon métier me permet de sublimer la beauté des autres mais je dois aller au-delà de ces étincelles. Quelle importance accordez-vous à votre apparence? De quelle facon vous sentez-vous belle aux yeux des autres mais tout d’abord à vos propres yeux?

J’assume mon crâne dans son unicité. J’assume ma vie dans son unicité.  La fin de mon histoire à moi, qui ne fait que commencer,  sera heureuse car j’aurai pleinement vécu en étant MOI. 

Alors Décembre? Tu ne m’auras pas si facilement! La vie est une éternelle adaptation. Sortons nos tuques de « pouelle », car l’hiver, aussi magnifique soit-il, sera long et froid pour tous les crânes dégarnis.